Quentin-Lutte-Olympique

 

Jean Hollemaert




Jean HOLLEMAERT véritable Ch'ti voit le jour le 23 Juin 1932 à La Chapelle d'Armentières (Nord)

Jean est décédé le 1er janvier 2017 à l'âge de 85 ans .
Très jeune, vers 13 ans, il pratique la gymnastique, le basket (jusqu'à ses 18ans) et se lance, en même temps,
dans la lutte gréco-romaine, la lutte libre, l'haltérophilie puis le catch.

C'est le Club Sportif Armentièrois (Nord) qui l'accueille pour toute sa longue carrière sportive,

toutes disciplines confondues. Jean ne le quittera jamais.

 

Il lui arrive, malgré tout, d'aller s'entrainer au Club Lillois où ailleurs, lorsqu'on fait appel à lui.

Il mène alors, de front, une carrière de catcheur et d'haltérophile, jusqu'à l'âge de 50 ans environ.


Cliquez pour agrandir

 

Il fait son service militaire dans l'Infanterie en Allemagne. C'est pendant celui-ci, qu'il participe aux

«Nuits de l'Armée» à Paris. C'est une exhibition de tous les sportifs, qui se termine par un combat de catch.

Pendant son service militaire, il fait un stage à Antibes comme moniteur de formation aux parcours du combattant.

Il fait aussi une démonstration de catch, sur un bâteau, en pleine mer, devant un Amiral.

Toulouse, il dispute un jour, un combat de catch dans une piscine, vidée pour l'occasion, naturellement.

Quelques mois après son service militaire, il est rappelé pour aller en Algérie.

Libéré de ses obligations militaires, il va alors écumer de long en large, tout le nord de la France et même

la Belgique pour pratiquer le catch et l'haltérophilie.

Toutes les semaines, il se déplaçe, d'une ville à une autre, dans sa Renault 4 cv , pour disputer ses matches.

Il totalise de très nombreux combats de catch durant sa carrière.

En 1955, il remporte le titre à Houplines (Nord) de Champion des Flandres, mi-moyens, de catch en battant


Jean Tabary Champion de France junior, en 7 minutes. L'arbitre international est M.Vanherpe.

Il se fait appeler, au fil des ans, Le Bourreau des ArdennesMonsieur Bob ou Bob Dassonne le taureau.

Il lutte aussi avec une cagoule. Il a même été aussi surnommé "Le taureau belge" bien que français.

Il a même été dit, par erreur, sur des affiches, qu'il était Champion de Belgique. 



 

Il rencontre des pointures du catch international et des champions régionaux, pendant sa carrière, comme:

- Billy Catanzaro Champion de France et Champion d'Europe en titre (match nul).

 


 

- Jean Casi Champion d'origine italienne et très bon boxeur.


- Warnia de Zarzecki Champion de France junior et militaire en gréco, garde du corps d'Alain Delon.


- Chéri Bibi (Roger Trigeaud) un des catcheurs vedettes de la télé des années 60.



Chérie Bibi

- Jacques Ducrez plus connu sous le nom du Bourreau de Béthune et haltérophile de haut niveau.


- Gilbert Cesca Champion d'Europe aussi célèbre en France qu'en Angleterre.



 

 

- Joachim La Barba le terrible Champion du Mexique.

- Paul Fernet International, repéré en amateur, par Lino Ventura.

- Lucien Guillou InternationalChampion de France.


- Jean Tabary InternationalChampion de France Junior et Responsable du Club de lutte de Cysoing (Nord).





Jean Tabary


- Yves Suski Champion de France.


- Hector Bels dit "Totor" Champion de Belgique.


 
 

 
 

- Mario Pérez International de catch et de boxe.


- Maurice Thommerel Champion de Picardie en catch à quatre avec Paul Fernet.

- Roland (Frans) Vandermissen International Belge - Serge Duthoit International - El de Lacampo etc...

Il fait aussi équipe en catch à quatre avec Jean Tabary. Cette équipe, Championne des Flandres, est

 

considérée comme une des meilleures de France (citation) et participe régulièrement aux réunions de Lille et d'Amiens.


Un jour sombre, malheureusement, il casse le bras d' André Cerisy, Champion de France, lors d'un

entrainement. Eh oui, le catch n'a jamais été sans risques. Lino Ventura s'en est souvenu toute sa vie.

Durant toute cette période, parallèlement, il accumule les titres et les records en haltérophilie régionale.

En Juin 1979 à La Choque, le vétéran Jean Hollemaert à l'âge de 47 ans reste le meilleur en force athlétique.



Fidéle à son Club d'Armentières, il occupera le poste de trésorier et en même temps, celui de moniteur

aux poids et haltères.


Il entraine aussi, bénévolement, un Club de gymnastique avec le personnel de la Sécurité Sociale et quelques

membres du personnel de l'EPSM d'Armentières, rue de Nieulles, et ce, jusqu'à l'âge de 74 ans.

En 1982 il met un terme à sa carrière sportive, après 35 ans, environ, de bons et loyaux services. 


Il a alors 50 ans. Il reste le très "populaire" sportif armentièrois de son époque.

Il se marie en secondes noces avec Paule Dassonvalle le 24 Mars 1984 à Steenwerck (Nord)

Il continuera, malgré tout, à s'occuper, comme d'autres, du Club Sportif Armentièrois, comme moniteur ou

administratif. C'est sa vie, sa passion.

Il faut noter également qu'il fait une carrière d'infirmier psychiatrique à l'EPSM d'Armentières et qu'il prend sa retraite

en 1992 à 60 ans comme Cadre supérieur.

Maintenant âgé de 82 ans il vit avec son épouse Paule à Bois Grenier canton d'Armentières (Nord).

Cette petite biographie a été rédigée, avec l'aide de Jean et son épouse, pour que l'on n'oublie pas tous ces

sportifs qui ont voué une grande passion à la lutte, l'haltérophilie et le sport en général, toute leur vie.


Mars 2014

Jean-Claude MARGUET

Jean est décédé le 1er janvier 2017 à l'âge de 85 ans.



 

FIN
































 
 
 
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site