Quentin-Lutte-Olympique

Lutte féminine

 

 

Audrey BOKASHVILI PRIETO

72kg F

14e

Vanessa BOUBRYEMM

48kg F

7e

Lise LEGRAND GOLLIOT

63kg F

5e

 

 

La Lutte Féminine

 

La lutte féminine est semblable à la lutte libre, mais interdit les clefs doubles (double Nelson) qui sont dangereuses pour les femmes.

La lutte féminine amateur fit ses premiers pas dans les pays scandinaves et en France dans les années 80.
Au début, les deux styles connurent une certaine évolution, mais finalement la lutte féminine se calqua sur la lutte libre.
Elle fut d’abord dirigée par un comité spécial de la FILA placé sous la direction de Michel Dusson (1984).
Le premier Championnat du Monde de lutte féminine fut organisé à Lorenskog (Norvège) en 1987.
La lutte féminine fut admise pour la première fois au programme olympique à l’occasion des Jeux d’Athènes en 2004.

Actuellement, la lutte Féminine compte sept catégories de poids :

  • 48 kg

  • 51 kg

  • 55 kg

  • 59 kg

  • 63 kg

  • 67 kg

  • 72 kg.

Seules quatre catégories figurent au programme olympique :

  • 48 kg

  • 55 kg

  • 63 kg

  • 72 kg

Selon le classement de la dernière Coupe du Monde de lutte féminine, les pays qui dominent ce style sont les suivants :

  • Chine

  • Japon

  • Russie

  • Biélorussie

  • Etats-Unis

  • Allemagne

Au-delà des résultats des Coupes du Monde qui font ressortir les grandes nations de lutte, il faut relever qu’au niveau individuel des pays tels que le Canada, la France, la Suède ou la Pologne comptent d’excellentes compétitrices en lutte féminine.




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site