Quentin-Lutte-Olympique




Edouard Carpentier

Édouard Carpentier "Eddy Wieczorkwicz" né à Roanne, le 17 juillet 1926  et  décédé à Montréal le 30 octobre 2010 . Sa mère était  polonaise et son père russe . Est un gymnaste ,devenu catcheur français et canadien, puis entraîneur et animateur québécois dans cette discipline.
 

Le jeune Édouard se spécialise en éducation physique et devient un gymnaste : il « pratique la gymnastique (barre fixe, cheval d'arçons, barres parallèles, anneaux, sol), mais souhaite devenir cuisinier ». Lors de la guerre, capturé et fait prisonnier par les Allemands, il parvient à s'évader, avec quelques autres, par les toits de Paris , et risque ensuite sa vie dans la Résistance française, ce qui lui vaut d'être décoré pour sa bravoure : notamment de recevoir la Croix de guerre et la Croix du combattant .

 

 

Après la guerre, Édouard poursuit son entraînement en lutte olympique (gréco-romaine) et en gymnastique , puis est sélectionné par l'Équipe olympique française de gymnastique pour les Jeux olympiques de Londres en 1948 . Et en 1950, il participe au Championnat du monde de gymnastique à Bâle ( en Suisse). Aux jeux olympiques d'été de 1952, à Helsinki, il n'est que substitut.
 

Peu après, il est embauché comme cascadeur, par Lino Ventura, notamment comme doublure de l'acteur Eddie Constantine , pour les films d'action. Cependant, Ventura est un « catcheur » (lutteur professionnel) en France et , voyant comme un atout pour le catch les qualités athlétiques de Carpentier , il le convainc d'opter pour une carrière en catch. Dans un court laps de temps, Édouard Carpentier adapte ses aptitudes gymniques à la lutte professionnelle (le catch), devenant un lutteur spectaculaire, usant de sauts périlleux pour « terminer » ses adversaires.

Au milieu des années 1950, Yvon Robert , le champion québécois, alors en tournées de lutte en Europe (où il remporte d'ailleurs un championnat), est impressionné par les qualités de ce lutteur français qui, selon lui, ferait tout un tabac au Québec (et dans le monde entier). Yvon Robert l'y invite donc.
Edouard Carpentier devient champion d'Europe en 1956 et débute, ensuite au Québec. 

 

 

 

Edouard livre un premier combat-spectacle au Forum de Montréal le 18 avril  1956 (contre Angelo Savoldi ) , « et sa progression sera aussi fulgurante que sa popularité sera énorme . »

Le lutteur Carpentier fait sensation, immédiatement, contre les Wladek Kowalski , Don Leo Jonathan et autres Maurice Vachon. Il remporte le titre de champion du monde de l'AWA en 1957, en 1960 (deux fois), en 1963 et en 1967.  C'est, d'abord, en défaisant Hans Schmidt tenant le rôle du « lutteur nazi le plus détesté de son époque », et en 1957 Wladek Kowalski , qu'Édouard Carpentier devient champion.

Bien qu'il ne retourne pas en France pendant une longue période et n'y réside jamais plus , il invite des lutteurs de sa patrie à venir catcher au Canada. Parmi eux, Jackie Wiecz (neveu d'Édouard Carpentier et Roland Carpentier) et Édouard Éthifier, qui vont œuvrer pour Lutte Grand Prix, ainsi qu'un géant de plus de 7 pieds (plus de 2 mètres 20) qui, aussitôt, va devenir une star de la lutte, dans les années 1970 : André Roussimoff, dit « le Géant Ferré », surnommé (aux États-Unis) André the Giant.

 

La feuille de route de Carpentier au Québec est certes impressionnante en comptant les promotions NWA , la AWA, les As de la Lutte, Lutte Grand Prix (dont il est une des figures principales), ainsi que Superstars of Wrestling et finalement Promotions Varoussac , dont il anime aussi l'émission vedette "Les supers étoiles de la lutte", chaque dimanche matin sur CHLT (Télé 7, devenu TVA).
 

À partir des années 1980, Carpentier co-anime, avec Guy Hauray , les galas de Lutte internationale à la télévision. En 1985, le duo présente la version française de la WWF. Carpentier contribue à la popularité de cette organisation au Québec, par ses commentaires colorés et sa crédibilité . Il est à l'origine de plusieurs expressions cultes, telles que « Le coup de la corde à linge… », « Croyez-moi, ça fait mal! », sans oublier « À la semaine prochaine, si Dieu le veut! ».

En 1992 , Carpentier laisse Raymond Rougeau lui succéder comme animateur francophone officiel de la WWF , et prend sa retraite définitive de la lutte, non sans continuer à entraîner des jeunes pour le sport dans une école au Complexe sportif Claude-Robillard , après avoir longtemps dirigé l'école de lutte de Varoussac à l'ancien Centre Paul Sauvé .

Le 5 mars 2010, Marc Blondin rend un hommage à Édouard Carpentier, l'invité d'honneur, lors du cinquième gala de la ToW (Top of the World 5), au Centre Pierre-Charbonneau , à Montréal. C'est aussi en l'an 2010 qu'il est reçu au Temple de la renommée de la lutte (Pro Wrestling Hall of Fame).

 


 

Le 30 octobre 2010 , Édouard Carpentier meurt d'un arrêt cardiaque, à l'âge de 84 ans  à son domicile de Montréal .

 

Tous ces articles ont été fournis par
Mr JC MARGUET.

 

FIN




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site